La microglie donne aux astrocytes la permission de tuer

21-02-2017

(version abrégée)

Gwyneth Dickey Zakaib

Dans leur état sain, les astrocytes s’occupent eux-mêmes des neurones soignants – formant et élaguant les synapses, nettoyant les neurotransmetteurs utilisés et fournissant des nutriments. Maintenant, un article paru dans le Nature du 18 janvier indique que trois cytokines libérées par la microglie changent ces aides en tueurs. Les scientifiques, menés par Ben Barres et Shane Liddelow de l’Ecole de médecine de l’Université de Stanford, Palo Alto, en Californie découvrent que le I1-1α  , TNF, et C1q poussent les astrocytes restantes dans un état réactif que les scientifiques appellent A1. Les astrocytes A1 réveillent les synapses et détruisent les neurones et les cellules produisant la myéline. Les auteurs trouvent les astrocytes A1 dans une diversité de blessures et d’états maladifs, y compris l’Alzheimer et suggèrent qu’elles sont la racine de la mort du neurone dans ces situations.

Par la simple sécrétion bloquant ou l’action de ces 3 cytokines microgliales pour conserver l’état A1, ceux-ci suggèrent qu’il peut être possible de traiter ces dysfonctionnements. “Des dommages sérieux de la rétine, du cerveau et de la moëlle épinière, ainsi que des maladies neurodégénératives, peuvent être plus traitées que nous le pensions” disait Liddelow.

 “Cet article est réellement excitant”écrivait Jonathan Kipnis, de l’école de médecine de l’Université de Virginie, à Charlottesville, à Alzforum. C’est l’un des travaux pour lesquels tu peux te demander, comment n’y avions-nous pas pensé avant?”

Philippe Haydon, de l’Université de Tufts, à Boston, est d’accord pour dire que dans le passé, les scientifiques pensaient que les astrocytes devenaient réactifs en réponse à une pathologie neurologique. Actuellement, ils sont en train de démontrer que les astrocytes se modifient d’abord et que cela affecte dramatiquement les synapses et la neurodégénérescence. Cela chamboule pratiquement tout.”

“Nous connaissions les astrocytes réactives dans la maladie depuis longtemps, mais pourquoi et quand les astrocytes deviennent réactives et comment ells se comportent, cela restait un mystère” déclarait Cagla Eroglu, de l’Université de Duke, à Durham en Caroline du Nord. “Cet article est une pierre blanche dans la compréhension de ce phénomène. Si nous étudions, comprenons et visons cette population spécifique de cellules, cela rend possible l’aide non seulement pour une maladie mais pour de nombreuses maladies de notre système nerveux”.

Thème commun: dans plusieurs maladies, les astrocytes (en vert) sont converties dans un stade A1 dans lequel elles libèrent les facteurs complémentaires comme le C3 (en rouge). [Liddelow et al., 2016? Nature]

 

Traduction : Hedwige

Source : Alzforum

Share