Le département canadien soins de santé, Health Canada, approuve un nouveau médicament pour traiter les patients atteints de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

09-10-2018

Dans le cadre des options limitées pour traiter la maladie, l’ Edaravone a obtenu priorité d’accès.

OTTAWA, La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie dégénérative débilitante qui entraîne progressivement une faiblesse musculaire et une invalidité. Health Canada (département de soins de santé canadien) a reconnu l’attente urgente des patients atteints de SLA et leurs familles à avoir accès à des médicaments qui pourraient les aider.

Étant donné les options de traitement limitées pour les patients atteints de SLA, Health Canada a examiné le médicament Edaravone dans le cadre de son processus d’examen des priorités, qui accélère l’accès des Canadiens aux médicaments et aux traitements médicaux. Cela signifie que le Département a achevé son examen du médicament en 180 jours, au lieu des 300 jours habituels. À compter d'aujourd'hui, l'Edaravone est approuvé pour la vente au Canada pour le traitement de la SLA.

Alors que l'examen prioritaire était en cours, le département soins de santé Health Canada a également collaboré avec le fabricant d'Edaravone et le réseau SLA pour rendre le médicament disponible via le programme d'accès spécial (SAP) du ministère Special Access Programme (SAP). Le département soins de santé Health Canada continuera de travailler avec le fabricant pour faciliter l'accès à l'Edaravone jusqu'à ce que le médicament autorisé soit disponible sur le marché canadien. L'Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) et l'Institut national de recherche ont formulé des recommandations de remboursement qui ont été soutenues par par l'institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) et les décisions de financement ont été prises par les régimes d'assurance médicaments publics et privés.

Le département soins de santé Health Canada s'est engagé à donner la priorité à l'examen de certains médicaments lorsque les options de traitement disponibles sont limitées.

Faits rapides

- La SLA (aussi connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig) est une maladie qui cause progressivement une faiblesse musculaire et une invalidité, car le cerveau perd progressivement sa capacité à communiquer avec les muscles du corps. Au fil du temps, les patients atteints de SLA perdront progressivement leur capacité de marcher, de parler, de manger, d'avaler et éventuellement de respirer.
- On estime que 3 000 Canadiens vivent actuellement avec la SLA. La plupart des personnes atteintes de SLA mourront dans les quelques années suivant le diagnostic.
- Afin de réduire davantage les retards éventuels dans l'accès à Edaravone, l'Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) et l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESSS) ont commencé à examiner le médicament en vue d'un éventuel remboursement par le biais d'un médicament financé par l'État.
- Comme pour tous les médicaments dont la vente est autorisée au Canada, Santé Canada continuera de surveiller l'édaravone afin de détecter tout problème d'innocuité et prendra les mesures qui s'imposent, si nécessaire.

 

Traduction : Christina Lambrecht

Source : Health Canada

Share